A propos de l’Ecole d’Eté

Info sur l’Edition 2014 —— et l’Edition 2016


L’Ecole d’Eté

Présentation
Cette école d’été destinée aux doctorant(e)s et jeunes chercheur(euse)s a pour objectif un travail pluridisciplinaire sur la vulnérabilité du patrimoine récifal. Cette thématique sera explorée à partir d’une étude de cas dans la région de Toliara (sud ouest de Madagascar) qui réunit de nombreuses problématiques d’ordre écologique, économique ou social, et qui serviront de support à cette réflexion commune interdisciplinaire.

Le patrimoine récifal peut être un patrimoine naturel (biologique, écologique, physique) ou un patrimoine culturel (économique, social, etc.). Ces différentes facettes du patrimoine récifal ont des fonctions et des utilités différentes mais sont indissociables. Se pose alors le problème de l’évaluation de l’ensemble de ce patrimoine, de sa définition par les diverses parties prenantes, de son exploitation, de sa destruction (pression démographique, pollution, changements climatiques), de sa conservation et de sa restauration. L’évaluation est un processus subjectif, fonction des valeurs portées par différents points de vue et des méthodes propres à chaque discipline. Cette école de Formation/Recherche permettra de mettre en relation ces diverses représentations et modes d’évaluation de la vulnérabilité du patrimoine récifal, de débattre de leurs importances respectives et des possibilités d’une approche intégrée.

Objectifs

  • Ecole de Formation/Recherche francophone sur le thème de la vulnérabilité du patrimoine récifal et de ses usages.
  • Décloisonnement disciplinaire et promotion d’une approche interdisciplinaire.
  • Rapprochement entre chercheur(euse)s de diverses disciplines, spécialistes du domaine, et étudiant(e)s (niveau doctoral et post-doctoral) des pays du Sud et du Nord.
  • Acquisition de connaissances théoriques et pratiques (travail de terrain) sur les thèmes de la vulnérabilité et du patrimoine associés aux écosystèmes coralliens.
  • Groupes de travail autour d’une étude de cas (l’embouchure du fleuve Onilahy, Sud-Ouest de Madagascar – Anakao, Sarodrano, Saint-Augustin) représentative du socio-écosystème corallien.

 

Edition 2014

Edition 2016