Objectifs du parcours​

Objectifs du parcours

Pour combler les lacunes cités plus haut, le nouveau parcours « Ecotourisme et Biomanagement » prévoit la formation de cadres diplômés en Masters, de niveau Bacc+5, dont la thématique de leurs mémoires s’ancrera dans le domaine de l’écotourisme et du biomanagement. La Formation intervient en préparant des cadres aux challenges et aux énormes opportuniés existant dans le domaine de l’écotourisme. Les principales orientations données aux étudiants durant le cursus sont les suivantes :

        – La gestion de l’écotourisme et de l’environnement intégrant les facteurs biologiques, sociaux, environnementaux, économiques et politiques, etc…..

        – La recherche conduisant à une application critique des connaissances, des aptitudes et des compétences acquises dans le traitement de problèmes réels liés à la gestion des activités de l’écotourisme et celle de l’environnement et à la préservation et valorisation des patrimoines naturels et culturels et à l’économie.

        – L’étude des relations multiples entre le tourisme et l’environnement, notamment au niveau des pratiques, des financements, des implications des communautés d’accueil dans la pratique touristique et la protection de l’environnement et de la biodiversité, des patrimoines naturels et culturels.

         – L’analyse du système écotourisme et biomanagement, les ressources, les mécanismes d’exploitation, le marketing et la gestion, en mettant l’accent sur la perspective de l’évaluation des ressources et de l’environnement, sur le diagnostic des activités ou filière tourisme, sur une vision et interprétation multidisciplinaire de la gestion de l’écotourisme du point de vue de différentes sciences comme la biologie, l’économie, le droit et la sociologie, la biodiversité, l’environnement,…

        – Une acquisition de l’expérience dans l’utilisation de nouvelles techniques et des méthodes plus efficaces, adaptées aux facteurs sociaux et environnementaux dans la gestion de l’écotourisme, des ressources et de l’environnement.